Passer un séjour plein de découvertes et de gaietés au Pérou

Partir au Pérou, c’est vivre un véritable moment d’évasion et de découverte. Cette destination à des quoi impressionner les aventuriers, dont sa richesse naturelle et ses festivals culturels. Elle est également réputée pour sa cuisine savoureuse, ses vestiges préhispaniques ainsi que ses adresses incontournables. Parmi ces dernières, on peut citer Lima, la capitale péruvienne. Celle-ci est une étape à ne pas omettre au cours d’un voyage au Pérou.

Elle est le chef-lieu de la région éponyme. Une escale dans cette municipalité permettra aux globe-trotters de pratiquer toutes sortes d’occupations distrayantes. Ils pourront, par exemple, passer un peu de temps à la Basilique et Monastère de San Francisco. L’intérieur de cette bâtisse religieuse constitue un paisible refuge au beau milieu des vacarmes de cette localité. Cet édifice abrite, dans ses profondeurs, des catacombes qui renferment les ossements de près de 75 000 corps. Mis à part cela, la Huaca Pucllana est également à visiter. Il s’agit d’une immense pyramide construite en adobe. À noter que, en l’an 2013, dans ce monument, deux momies appartenant à la civilisation Wari ont été découvertes.

À Aréquipa, une ville qui vaut le détour

Voyager au Pérou donnera aux estivants l’occasion de se rendre à Arequipa. Cette ville appartient à la région du même nom. Elle est perchée à près 2 335 au-dessus du niveau de la mer. Elle est surnommée « la cité blanche » en raison de ses bâtiments construits en sillar (pierre blanche volcanique). Par ailleurs, cette commune regorge d’attractions intéressantes comme le Museo Santuarios Andinos de Santa Maria. Durant leur passage dans ce lieu culturel, les globe-trotters seront fascinés en y découvrant Juanita. C’est la momie d’une jeune fille qui fut sacrifiée il y a plusieurs centaines d’années, environ 500 ans pour être plus précis. En dépit de cette longue période, elle est très bien conservée. Outre cela, le couvent de Santa Catalina est également une étape à ne pas omettre lors d’une halte à Arequipa. Il s’étend sur près de 20 000 m². Ce couvent se découvre le temps d’une promenade durant laquelle les routards verront des jardins, des murs colorés et des jolis patios.

Au parc national de Manu pour voir des espèces animales

Lors des voyages au Pérou, il ne faut pas oublier de faire un détour au parc national de Manu afin de découvrir la nature sauvage de cette contrée. Cette zone de conservation se situe au sud de ce pays, sur le versant oriental de la célèbre cordillère des Andes. Elle fait partie des endroits qui renferment la plus grande biodiversité du monde entier. Cette aire protégée est très étendue. En effet, elle occupe une superficie impressionnante d’environ 1 716 295 ha. Pendant leur escapade au sein de cette réserve, ceux qui désirent voir des espèces faunistiques seront particulièrement comblés, car ce sanctuaire fait office de refuge à toutes sortes d’animaux comme le cerf andin, le pécari à collier. Les mordus d’ornithologie, quant à eux, pourront y observer des spatules rosées, des oies cendrées, etc…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *